Voitures électriques : le chinois BYD s’implante en Turquie pour contourner les taxes européennes

International

Le géant chinois des voitures électriques, BYD, se prépare à ouvrir une usine en Turquie. Cette décision stratégique permettrait à BYD de contourner les taxes européennes, offrant ainsi une nouvelle dynamique au marché automobile européen.

Une stratégie judicieuse de BYD pour éviter les taxes

BYD a trouvé une solution pour contourner les taxes élevées imposées par l'Union européenne sur les voitures électriques chinoises. Installer une usine en Turquie ! Ce choix n'est pas anodin. La Turquie bénéficie d'un accord commercial avec l'UE, permettant d'exporter vers l'Europe sans les lourds "droits compensateurs" que subissent les constructeurs chinois. En s'implantant en Turquie, BYD espère produire des véhicules considérés comme "européens", échappant ainsi aux taxes punitives qui peuvent atteindre 38%. Avec ses 90 millions d'habitants et un marché de l'électrique en expansion rapide (7,5% des ventes), la Turquie représente un débouché stratégique pour BYD. L'investissement d'un milliard de dollars pour cette nouvelle usine n'est pas seulement un moyen d'échapper aux taxes, mais aussi une opportunité de s'implanter dans un marché en plein essor. En plus, l'accord de libre-échange avec l'UE facilite l'exportation de véhicules "made in Turkey", ouvrant ainsi les portes du marché européen à BYD.

De nombreux constructeurs chinois en approche en Turquie ?

Alors que la Turquie avait pourtant augmenté les droits de douane sur les voitures électriques chinoises, des négociations avec la Chine pourraient inverser cette tendance. Cela pourrait encourager d'autres constructeurs chinois à suivre l'exemple de BYD, renforçant ainsi la position de la Turquie comme hub industriel entre l'Asie et l'Europe. Pour le gouvernement turc, attirer des investissements étrangers comme celui de BYD est une aubaine, augmentant les opportunités d'emploi et stimulant l'économie locale. En plus d'éviter les taxes, la nouvelle usine en Turquie offre de nombreux avantages à BYDLa réduction des coûts logistiques, des livraisons plus rapides et la possibilité de bénéficier des aides à l'achat de véhicules électriques en Europe sont des facteurs déterminants. La production locale permet également à BYD de s'adapter plus rapidement aux besoins et aux goûts des consommateurs européens.