Voiture électrique : Stellantis produit des chinoises en Europe

International
La production de voitures électriques chinoises en Europe est une nouvelle étape de l'industrie automobile propulsée par des collaborations stratégiques entre des constructeurs européens comme Stellantis et des entreprises chinoises telles que Leapmotor. Avec pour objectif de contourner les possibles restrictions que vont subir les voitures électriques extra-européennes en termes de taxes et aides.

Voiture électrique : Stellantis fabrique des Leapmotor

En mars 2024, Stellantis a commencé la production de la Leapmotor T03, une petite voiture électrique chinoise, dans son usine de Fiat à Tychy, en Pologne. Cette production européenne permet d'éviter les lourdes taxes douanières imposées par la Commission Européenne sur les véhicules importés de Chine. En produisant localement, Stellantis et Leapmotor peuvent offrir des voitures à des prix compétitifs tout en respectant les nouvelles réglementations. La Leapmotor T03, assemblée en Europe, représente un modèle abordable et compact, idéal pour les citadins européens. Avec un coût de production en Pologne similaire à celui en Chine (entre 400 et 500 euros par voiture), cette production optimise les marges tout en réduisant les coûts de vente. Selon un rapport de Jefferies, la Leapmotor T03 a commencé à sortir des chaînes de production mi-juin 2024. Une production de masse est prévue pour septembre 2024, avec des véhicules disponibles en France dès la rentrée.

Les avantages stratégiques d'une fabrication européenne des voitures électriques chinoises

  1. Coûts de Production: La Pologne offre des coûts de production compétitifs, environ moitié moins élevés que ceux de l'Italie. Cette différence permet à Stellantis de proposer des prix attractifs sur le marché européen.
  2. Évitement des Douanes: La production locale permet d'éviter les taxes supplémentaires que la Commission Européenne prévoit d'imposer sur les voitures électriques importées de Chine, ce qui pourrait augmenter les coûts de 21%.
  3. Bonus Écologique: En produisant en Europe, la Leapmotor T03 pourrait bénéficier de bonus écologiques, augmentant ainsi son attractivité auprès des consommateurs.

Stellantis ouvre la porte de l’Europe à Leapmotor

En fin 2023, Stellantis a investi près de 1,5 milliard d'euros pour acquérir 21% du capital de Leapmotor. Cet investissement a conduit à la création de Leapmotor International, une coentreprise détenue à 51% par Stellantis. Cette entité a le droit exclusif d'exportation, de vente et de fabrication des produits Leapmotor en dehors de la Chine.

Modèles prévus

  1. Leapmotor T03: Déjà en production, cette citadine électrique est la première pierre d'une gamme plus large.
  2. Leapmotor A12: Un SUV dont la production est prévue pour le premier trimestre 2025 dans l'usine polonaise de Stellantis.

L’industrie automobile est à un tournant

L'émergence des marques de voitures électriques chinoises en Europe rebat les cartes de l'industrie automobile. Les constructeurs traditionnels doivent s'adapter à cette nouvelle concurrence. Par exemple, Volkswagen s'est associé à Xpeng, et Stellantis a noué un partenariat avec Leapmotor. Ces collaborations montrent une tendance croissante vers l'intégration des technologies et des modèles chinois sur le marché européen.

Perspectives futures

  1. Adaptation des Constructeurs Traditionnels: Les alliances entre constructeurs européens et chinois pourraient devenir plus courantes, stimulant l'innovation et la compétitivité.
  2. Réduction des Coûts: La production européenne de modèles chinois offre une opportunité de réduire les coûts et d'augmenter la compétitivité des prix.
  3. Réglementations Européennes: Les futures réglementations douanières et écologiques influenceront les stratégies de production et de distribution des constructeurs.