Le QCM qui alarme les chauffeurs de taxi et VTC

Reglementation
Les meilleurs ennemis à quatre roues sont à nouveau « unis » contre le gouvernement afin de protester contre l’éventuelle réforme des conditions d’accès au métier de chauffeur, de taxi comme de VTC.

L’exécutif veut revoir les modalités d’accès au métier de chauffeur VTC.Les actuels chauffeurs VTC y voient une dévalorisation de leur métier alors que les taxis dénoncent la probable arrivée d’une concurrence qu’ils estiment illégitime.

Les deux meilleurs ennemis réunis ont dans le collimateur l’idée du gouvernement de simplifier l’accès au métier de chauffeur afin de doper l’offre, et par la même occasion, l’économie.

Pour ce faire, l’exécutif souhaiterait faire marche arrière concernant une mesure prise en 2013 qui stipule que les apprentis chauffeurs de VTC doivent suivre 250 heures de formation, pour un coût d'environ 2000 euros. Cette obligation a été supprimée. À la place, le gouvernement prévoit de faire passer aux candidats une batterie d'examens sous forme de QCM qui se composerait de 110 questions regroupées dans différents thèmes (sécurité routière, langue française, gestion d’entreprise notamment).

Un arrêté était censé entrer en vigueur le 1er janvier, mais rien n’a encore été rendu officiellement. Des tractations entre le gouvernement, les taxis et les chauffeurs VTC sont toujours en cours.

source



Commentaires

No Comments